Saint-Valéry-sur-Somme : L’Herbarium des Remparts

De retour dans la vieille ville, nous parcourons les petites rues fleuries pour nous rendre à l’Herbarium des Remparts, jardin associatif et labellisé Jardins Remarquables.

Les rues de la vieille ville sont fleuries par l’association créée par Nicole Quillot en 1995.

L’Herbarium a été créé en 1996 à l’emplacement de l’ancien jardin de plantes médicinales, cultivé et entretenu pendant des siècles par les religieuses Augustines de l’hôpital. Aujourd’hui réhabilité, les 1 700 m2 de jardin conserve un certain patrimoine végétal, réparti sur plusieurs niveaux : aromatiques, médicinales, tinctoriales, potagères, fruitières … dans une enceinte de vieux murs en galets et silex.

IMG_7775

De jolies décorations accueillent les visiteurs et leur souhaitent la bienvenue …

IMG_7786

La première partie est constituée d’une allée surmontée d’une pergola. De chaques côtés, on peut apprécier cinq biotopes différents : littoral, coteau calcaire, marais, sous-bois et vieux murs ; ainsi que quelques collections de géraniums vivaces, de sauges, d’euphorbes, d’hellébores et d’armoises.

IMG_7789
Les euphorbes
IMG_7791
Une mer de sauges

Un peu partout fleurissent des ardoises ornées de citations, des mots propices à la réflexion et qui nourrissent l’esprit.

IMG_7794

IMG_7800

IMG_7802

IMG_7812

 

IMG_7815

De nombreuses ardoises sont installées et indiquent les noms des plantes.

IMG_7818

IMG_7819

J’ai découvert le rosier de David Austin ‘Rose of Picardy’

IMG_7827

IMG_7833

IMG_7834

Lorsque l’on arrive au niveau de ses escaliers, on a accès à la seconde partie du jardin.

IMG_7835

Un pommier, seul vestige du jardin de jadis, trône au centre d’où partent cinq allées. Divers parterres regroupent par thèmes les ornementales, les anecdotiques, les aromatiques et condimentaires, les alimentaires et médicinales. Mais aussi les plantes tinctoriales et les grandes ombellifères.

IMG_7828

IMG_7831

IMG_7836

IMG_7840

IMG_7841

IMG_7843

IMG_7845

IMG_7866

IMG_7869

IMG_7873

IMG_7874

IMG_7875

IMG_7877

IMG_7878

IMG_7881

IMG_7883

Millet et Sorgho noir :

IMG_7890

IMG_7891

Tiens, du kale pourpre !!!

Atriplex hortensis et Cosmos sulphureus (au dessus)

Echinacea purpurea, guimauve (Althaea officinalis)Tanacetum haradjanii, Ceratostigma plumbaginoides, Pennisetum alocuperoides, Lagurus ovatus, Sedum(photos suivantes)

IMG_7951

IMG_7897

En pénétrant dans cette troisième partie, on pourra admirer les belles vénéneuses, les textiles, des céréales ou encore des chardons. Un bout de parcelle est également dévolu à des groseilliers centenaires.

IMG_7903

IMG_7907

IMG_7913

IMG_7916
Echinops ritro

IMG_7922

IMG_7929

IMG_7931

La dernière partie, le Fruticetum qui est complémentaire de l’Herbarium et qui se trouve au pied des remparts. Cette réalisation est une lecture contemporaine des jardins du Moyen-Âge. C’est l’oeuvre des architectes paysagistes Béatrice Saurel et Michel Racine et il est ouvert seulement depuis l’année dernière. Une pièce d’eau nous accueille puis des arbres fruitiers, pommiers et poiriers, plantés au cœur d’un damier marqué par des traits de céramiques bleues qui évoque le jeu de dames.

IMG_7932

La couleur bleue roi omniprésente est un clin d’œil à la Pastel des teinturiers (Isatis tinctoria). Cet or bleu aussi appelée Waide en Picardie était une plante tinctoriale dont on utilisait les feuilles pour en extraire la couleur.

IMG_7933

IMG_7934

IMG_7935

Le fruticetum est clos d’un tressage de cordages évoquant les plessis des jardins médiévaux et fait référence à l’histoire maritime de la ville.

IMG_7937

Il a aussi vocation d’accueillir des personnes âgées ou à mobilité réduite qui pourront y jardiner.

Pour les informations utiles, le site de l’Herbarium des Remparts se trouve ici et voici une petite vidéo présentant le jardin au printemps.

*** Des bises ***

logo

Publicités