Patates douces et choux de Bruxelles rôtis

img_8891

400g Choux de Bruxelles (surgelés pour moi)
3 petites patates douces
3 gousses d’ail écrasées
4 cs huile d’olive
1 cc cumin
1/2 cc poudre d’ail
1 cc sel
poivre
1 cs vinaigre de vin rouge
1 cc thym séché

Préchauffer le four à 200°C.

Dans une casserole d’eau bouillante salée, plonger les choux de Bruxelles et précuire 15 minutes à partir du retour de l’ébullition.

Éplucher les patates douces et les couper grossièrement.

Dans un plat allant au four, verser l’huile d’olive, ajouter l’ail écrasé, le cumin, la poudre d’ail, le sel, le poivre, le vinaigre et le thym. Mélanger.

Une fois les choux de Bruxelles précuits, les égoutter et couper en 2 les plus gros.

Ajouter les patates douces et les choux de Bruxelles dans le plat et mélanger de nouveau pour bien enrober les légumes de marinade.

Enfourner pendant 45 minutes en remuant régulièrement.

***

J’ai accompagné ces légumes d’un mélange à part égal quinoa/boulghour agrémenté de persil.

logo

Pain de seigle

J’aime le pain. Que dis-je, j’adore le pain ! Je n’imagine pas ma vie sans pain !!! Et par dessus tout, j’adore faire mon pain maison, avec amour et tralala. Même si on a de bonnes boulangeries dans le coin notamment « Au secret du Fournil » à Auvillers-les-Forges et aussi « Aux délices d’Etion » sur Charleville-Mézières, qui fait du pain bio (peut-être d’autres le font aussi, je ne sais pas mais étant très sensible aux additifs, je trouve que ça mérite d’être souligné) et qu’on continu à en acheter assez régulièrement (surtout Fred qui aime les mies bien moelleuses et aérées), je préfère mon pain à moi que j’aime. D’abord parce que j’ai tendance à en manger moins et à ne pas me jeter lamentablement sur la baguette (à l’ancienne et aux graines hummm !!!) et ensuite parce que j’adore son aspect rustique, le goût caractéristique de la farine de seigle et les bienfaits apportés par des farines plus complètes.

J’aime aussi beaucoup le pain vendu dans notre magasin bio, Rayons Verts à Charleville-Mézières, c’est le même genre de pain que j’obtiens à la maison. Mais d’abord, il faut arriver de bonne heure car ils partent comme des p’tits pains (lol). Ensuite, ils sont livrés le vendredi matin seulement, ce qui n’est pas pratique pour nous qui n’avons pas de jour précis pour faire nos courses (c’est quand le frigo est vide et quand on peut … autant dire que des fois, je racle les fonds de placards) et enfin, loin de tout, nous optimisons nos déplacements. Bref, le pain vient d’un atelier de boulangerie Agribio à Havelange en Belgique.

pain-seigle

J’utilise mon Kitchenaid mais on peut parfaitement le faire à la main, avec un peu d’huile de coude (si peu !). Cette pâte n’a pas réellement besoin de pétrissage car les farines utilisées ne contiennent pas une grande quantité de gluten. Il faut juste veiller à bien mélanger les ingrédients afin d’obtenir une pâte homogène.

 

300 g de farine de seigle T130
200 g de farine de blé T80
400 g d’eau de source
1 cc de sel
20 g de lev’ épeautre (ou 1 sachet de levure sèche)
2 cs de graines de sésame (facultatif)
pour mettre sur le dessus du pain (sésame, tournesol, courge, lin, pavot, flocons d’avoine)

Poser la cuve du Kitchenaid sur la balance de cuisine et faire la tare.

Commencer par peser l’eau.

Verser le sel puis les farines et terminer par la levure.

Remettre la cuve sur le robot et laisser le bien mélanger les ingrédients avec le crochet pétrisseur pendant environ 3 minutes.

Lorsque la pâte est homogène, couvrir la cuve de cellophane ou d’un linge humide et oublier le dans un coin à l’abri des courants d’air pendant 2 heures.

Transférer ensuite la cuve dans le réfrigérateur pendant toute une nuit.

Le lendemain matin, verser la pâte dans un moule huilé et fariné.

Poser un petit bol d’eau dans le four et enfourner le pain pendant 45 à 50 minutes à 210°C.

Le sortir du four, laisser tiédir ou refroidir complètement.

***

Pour en savoir plus sur les farines, je vous invite à lire cet article de Virginie Fouquet sur son blog chefNini : « Les farines : les connaître, les utiliser« .

logo

Crème de topinambours aux morilles

Je suis de retour, enfin !!! Je reviens avec une recette que je souhaitais publier avant les fêtes mais je n’ai pas pu … Tant pis, je la publie maintenant, ce n’est pas grave. 😉

Délicieuse, elle fait merveille en entrée pour un repas de fête.

Garden & Vegan Diary - Crème de topinambours aux morilles

Pour 4 personnes

500 g de topinambours épluchés
1 oignon
3 morilles (surgelées pour moi)
1,25 l d’eau
huile d’olive
sel
poivre
muscade

Éplucher les topinambours et les couper en cubes.

Éplucher l’oignon et l’émincer.

Dans un cocotte, faire chauffer de l’huile d’olive et y faire revenir les oignons et les topinambours pendant quelques minutes.

Ajouter l’eau et les morilles.

Laisser cuire à couvert, sur feu doux pendant 30 minutes.

Mixer. Assaisonner selon votre goût.

Déguster.

logo

Salade piémontaise au tofu fumé

IMG_6241

Pour 4 personnes

800 g de pommes de terre à chair ferme
400 g de tomates fraîches
200 g de tofu fumé
12 cornichons
200 g de cajounaise (ça représente deux fois la recette)
4 cs de crème végétale (soja pour moi)
persil
sel, poivre

Dans une casserole d’eau bouillante salée, cuire les pommes de terre épluchées et coupées en cubes pendant 20 minutes. Égoutter.

Épépiner les tomates et les émincer.

Couper le tofu en cubes et les cornichons en rondelles.

Dans un saladier, verser la crème végétale, la cajounaise, le sel, le poivre, le persil. Mélanger bien pour obtenir une sauce homogène.

Ajouter les pommes de terre, les tomates, le tofu et les cornichons.

Mélanger.

Servir accompagnée d’une salade verte.

logo