Cacasse à cul nu

Ce plat traditionnel ardennais se compose de pommes de terre cuites dans un roux. On la dit « à cul nu » car elle est sans viande. C’est un plat familial très simple et délicieux. Je pense tester des variantes mais pour l’instant, je vous livre ma recette de base.

Pour 4 à 6 personnes

  • 1,5 kg de pommes de terre à chair ferme
  • 3 oignons
  • 5 cs de farine d’épeautre T80
  • 5 cs d’huile d’olive + un peu pour faire revenir les oignons
  • 1 l d’eau
  • 2 feuilles de laurier
  • 3 brins de thym frais
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cc + 1/2 de sel de Guérande
  • 3 pincées de poivre 5 baies
  • 1 cc de poudre de bouillon de légumes

Dans une cocotte en fonte, faire revenir les oignons émincés.

Éplucher et couper grossièrement les pommes de terre (‘Charlotte’ et ‘Rose de France’ pour moi, la ‘Rose de France’ se délite un peu dans le roux, c’est encore meilleur).

Quand les oignons sont translucides, les enlever de la cocotte et réserver.

Mettre les 5 cuillères à soupe d’huile d’olive et ajouter la farine. Mélanger et laisser cuire 5 minutes. Ajouter l’eau petit à petit en fouettant pour ne pas avoir de grumeaux. Rapidement, le bouillon s’épaissit, le roux est prêt. Y mettre les oignons, le sel, le laurier et le thym, la poudre de bouillon de légumes, l’ail écrasé et le poivre moulu. Mélanger.

Ajouter les pommes de terres. Moi, je mets 1 litre d’eau mais ça dépend de votre contenant alors si les pommes de terre ne sont pas recouvertes de sauce, rajouter un peu d’eau et mélanger avec une cuillère en bois.

Cuire environ 45 minutes à feu doux et en remuant régulièrement pour que ça n’attache pas dans le fond. Piquer les pommes de terres avec la pointe d’un couteau pour vérifier la cuisson.

Au moment de servir, ajouter du persil frais (ou surgelé) et accompagner les pommes de terre d’une belle salade verte.

Ce plat se réchauffe bien et quand il reste de la sauce le lendemain, je fais cuire un peu de riz basmati complet et revenir quelques champignons. Je mélange le tout au reste de sauce. Un peu de persil et on se régale une deuxième fois.

Concernant le bouillon de légumes, je prends le « Moulin des Peupliers » sans extrait de levures, autrement dit sans glutamate monosodique (E621). Il est un peu cher c’est vrai (presque 6€, il me semble) mais il est vraiment bon, la poudre est facile à doser et le pot dure longtemps. Je te trouve chez Natureva.

Voici les ingrédients :

Sel de Guérande, farine de riz, oignon, carotte, céleri, poireau, pomme de terre, huile de tournesol, panais, persil ail, curcuma, persil tubéreux, tomate, muscade, livèche, laurier et poivre noir.

Petit aparté : je préfère le sel de Guérande qui ne contient pas d’additif comme le ferrocyanure de potassium (E536) ou encore le sel rose de l’Himalaya. 😉

Publicités

18 réflexions sur “Cacasse à cul nu

  1. Je pense que c’est un plat que l’on retrouve un peu partout, avec des appellations il est vrai moins poétiques que dans les Ardennes. Pour moi qui adore les pommes de terre, c’est un régal! Bisous et bon dimanche. Il fait doux aussi dans les Ardennes?

    J'aime

  2. Emmanuelle

    Bonsoir Virginie ,merci pour cette recette que je découvre , vos photos sont superbes et l’explication de la recette est bien détaillé ,donc à faire ,oh une découverte votre sel de l’Himalaya ,
    Belle semaine à vous Virginie et merci pour le partage

    Aimé par 1 personne

  3. justement j’ai des bonnes pommes de terre à cuisiner… le bouillon j’ai le même, même plus cher son goût est incomparable et en plus on est sûr de ce que l’on mange ! il me manque juste les 5 baies le pot est vide mais je fais les courses demain ! c’est le genre de plat dont je raffole. Ma grand mère en faisait une variante carotte pomme de terre. Il faut penser à couper les carottes plus fins que les pommes de terre 🙂
    Bises
    Lydie

    J'aime

  4. Betty

    Coucou Virginie, j’étais passée te faire un petit coucou, voir si tu avais publié de nouveaux conseils ou recettes… et te dire que j’ai remplacé mon sel (ainsi que le bouillon de légumes il y a déjà un petit temps). A bientôt, je t’embrasse

    J'aime

    1. J’ai regardé beaucoup de vidéos et lu beaucoup de livres et d’articles sur le sujet. Mon véganisme est un choix d’abord éthique, vient ensuite le souci d’une meilleure santé et enfin pour la planète. J’ai une une prise de conscience un jour, j’aime et je respecte trop la vie, sous toutes ces formes, pour continuer à consommer des produits issus de l’exploitation animale. Je me suis aperçue qu’on pouvait parfaitement vivre en bonne santé sans manger de viande, sans manger de produits laitiers, sans acheter de cuir et de cosmétiques testés sur des animaux torturés. Ensuite, je suis en bien meilleure santé, je ne m’étendrai pas sur ce sujet ici mais c’est incontestable … tous mes petits soucis qui me pourrissaient la vie depuis des années, ce sont envolés en quelques semaines. Et enfin, l’élevage est une catastrophe écologique. La pollution qu’elle génère est bien supérieure à celle des carburants qui sont portant, eux, décriés … Voilà, c’est notre façon à nous de dire stop à tout ça … Bisous

      J'aime

  5. brigitte (audealamour sur Fb) Belgique

    Très bonne idée de recette, je vais l’essayer ce week end
    super bonne journée et merci de tous tes conseils, réflexions etc. Tu m’as montré le chemin vers une autre manière de vivre. Le chemin est encore long pour vraiment vivre autrement mais j’y viens peu à peu, un tout grand merci et plein de vibrations positives pour toi et tes proches
    aude brigitte

    Aimé par 1 personne

Laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s